Est-ce que les Tibétains devaient protester en 2008?

Est-ce que les Tibétains devaient protester en 2008?

Traduction de 2008年,藏人该不该抗议 par Tsering Woeser, 12 janvier 2011

Déjà trois années complètes nous séparent du sang et du feu de 2008. De nombreux Tibétains furent sacrifiés, plusieurs autres continuent de souffrir en prison. Les tireurs d’élite de l’oppresseur se tiennent toujours debout sur le front des Tibétains, et à chaque fois que le soleil brille fortement, on peut encore apercevoir l’éclat des canons de leurs fusils qu’ils tiennent dans leurs mains, poignardant les Tibétains qui, en face, prient le Bouddha. Voilà un souvenir collectif profondément gravé dans le cœur des tous les Tibétains.

Cependant, parmi les Tibétains, certains bruits étranges se font également entendre de temps en temps, appelant les Tibétains des trois régions du Tibet à ne pas protester, car le résultat ne sera qu’une cruelle répression, ainsi que des restrictions politiques encore plus sévères, avec pour conséquence que l’espace de liberté précédemment gagné se refermera. Par exemple, de nombreuses fondations présentes au Tibet durent suspendre leurs activités ou leurs contrats ne furent pas renouvelés, alors que les autres furent se soumettre à des compromis afin de se protéger.

Ces fondations et ONG possèdent un certain avantage politique moral, car leurs activités consistent à faire de bonnes choses. Mais si ces bonnes choses ne se réalisent pas, alors il est difficile d’éviter les plaintes. Toutefois, les empêcher de faire de bonnes choses n’est pas une forme de résistance, mais de l’oppression. Ce genre de silence envers l’oppresseur et de critique envers les manifestants méritent une discussion.

Un employé tibétain dans un bureau gouvernemental a déclaré que les manifestations de 2008 n’avaient pas tort. D’un point de vue interne, elles ont réveillé la conscience nationale des Tibétains, longtemps supprimée; d’un point de vue externe, elles ont levé le voile soigneusement tissé sur la face du Tibet, révélant au monde le vrai visage des Tibétains, lui laissant entendre le cri du cœur des Tibétains.

Un enseignant tibétain dans un lycée a dit que les manifestations de 2008 nous montrent qu’il est nécessaire de communiquer sa souffrance, qu’elle ne peut être enterrée au fond de sa poitrine. Plus important encore, nous devons prendre nos responsabilités, nous ne pouvons pas dépendre de Sa seule Sainteté le Dalaï-lama ni des intellectuels ou des élites. En conséquence, chacun doit commencer à lutter pour ouvrir son propre chemin vers les droits individuels.

Un écrivain de langue tibétaine affirma que les manifestations de 2008 ont propagé à travers le Tibet ces paroles : les Tibétains sont solidaires pour le pire et le meilleur. Personne n’a incité les manifestations, mais le peuple est sorti par lui même, il a exprimé la volonté populaire, ses attitudes et ses positions. Certaines personnes ont probablement considéré que le peuple était trop téméraire, alors qu’eux seuls sont les véritables visionnaires, qu’eux seuls peuvent décider ce que le peuple doit et ne doit pas faire. Cette conscience élitiste est non seulement un manque essentiel de responsabilité, mais encore plus un manque de sollicitude envers l’intérêt national du peuple.

Un autre écrivain de langue tibétaine affirma que 2008 fut un jalon dans l’histoire du Tibet. Il y a trois ans, de nombreuses régions du Tibet débattaient du sentiment national et de la dignité nationale, pareil à un regain de conscience. Comme la chanson « Unité » le chante, transmettant la voix du cœur des Tibétains : « Tibétains! Unité, unité! Si vous pensez à la tristesse sur le visage de votre père. Tibétains! Unité, unité! Les trois provinces tibétaines s’unissent! Tibétains! Unité, unité! Si vous pensez aux larmes dans le cœur de votre mère. Tibétains! Unité, unité! »

Un moine de grande influence a dit que seule une minorité de personnes étaient contre les manifestations de 2008, une infime minorité. Peut-être que les Tibétains habitant les régions plus « hanisées » et ceux qui sont plus significativement proches de la culture Han pensent cela, peut-être que les Tibétains considérant leurs propres intérêts et faisant un calcul de gains et pertes pensent ainsi. Il est admis que les protestations ont créé pour les Tibétains une situation plus difficile, mais par rapport à la nation entière et au peuple, ce n’est pas un grand problème. Permettez-moi de demander ce qui est le plus important : les intérêts nationaux ou les intérêts personnels ou de groupe? De plus, ce fut également une occasion d’acquérir une expérience pratique et une force intérieure, qui rend possible de renforcer son courage face aux difficultés.

Un moine – qui fut arrêté il y a trois ans et torturé pour avoir simplement marché dans la rue – a affirmé que les manifestations de 2008 sont un genre de preuve. Sans ces protestations, ce que le gouvernement chinois affirme sur les Tibétains – « la libération par l’émancipation », « le peuple le plus heureux » – est vrai. Mais les protestations prouvent que cette rhétorique est un mensonge. Le mouvement de 2008 fut une victoire, il a secoué la poussière du cœur de la conscience nationale tibétaine, de sorte que les Tibétains ont vu dans leur avenir un espoir. Comme la douleur actuelle des Tibétains est pire encore qu’auparavant, c’est donc que de futures manifestations vont éclater. Plus il y aura de telles protestations, plus bénéfique ce sera pour le peuple tibétain, car cela permettra à plus de personnes de voir la vérité. Si cela se produit encore une fois, alors nous avancerons encore.

14 mars 2011, Pékin

Publicités
Cet article, publié dans Traduction, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s