Le moine Jamyang Palden s’immole le 14 mars, devenant le 28e cas d’immolation au Tibet!

Traduction de “3·14”僧人加央华旦自焚,境内自焚藏人竟至28人!par Woeser 

Le 14 mars 2012 est un jour spécial. Il y a quatre ans, le 10 mars 2008 ont commencé les manifestations de Lhassa, surnommées par les autorités chinoises « l’incident de vandalisme et de pillage du 14 mars ». Cette journée en est donc le quatrième anniversaire. Dans la préfecture de Regong d’Amdo (maintenant Huangnan, de la préfecture autonome tibétaine Tongren de la province de Qinghai), Jamyang Palden, un moine de 34 ans du monastère Longwu s’est immolé sur la place publique. Il est le 28e Tibétain à s’auto-immoler au Tibet depuis 2009.

Après que Jamyang Palden se soit auto-immolé, les Tibétains présents à la cérémonie traditionnelle autour de lui ont éteint le feu et l’ont emmené à l’hôpital. De peur qu’il ne soit capturé, ils le ramenèrent à nouveau au monastère. Une information circula selon laquelle Jamyang Palden aurait déjà perdu la vie, mais les informations subséquentes nous apprirent qu’il était vivant, mais grièvement blessé. Dans sa prière, le moine Jamyang Palden, qui s’est sacrifié pour la justice, fut protégé et embrassé sur la grande place publique par la Bodhisattva Tara!

Jamyang Palden est né dans le comté Tongren, son père s’appelle Gongchuegabu, sa mère Tsihemao. Il est à la maison le cinquième plus vieux, son frère aîné Geliegexi est actuellement Khenpo (abbé) du monastère de Longwu.

Ce monde ne peut pas continuer à ignorer la liste des immolés du Tibet, qui chaque jour augmente.

Et donc, je réitère l’appel de la « Demande aux Tibétains de cesser les auto-immolations » :

Nous faisons appel aux moines, aux aînés, aux intellectuels et au peuple de la terre du Tibet, nous vous demandons de protéger vos coreligionnaires, vos fidèles, vos villageois et vos parents, pour éviter que d’autres cas d’auto-immolation se reproduisent.

Nous demandons instamment aux organisations liées aux Tibet de se mettre en mouvement immédiatement et de faire de leur priorité les efforts visant à contenir l’expansion et l’accélération de l’actuelle vague d’auto-immolations.

Nous croyons : l’avenir des Tibétains n’est possible qu’en s’appuyant sur les Tibétains eux-mêmes!

Comme un Tibétain l’a déclaré : « … ce ne sont que des vies et des larmes, mais elles forcent les gens à ressentir le respect et en même temps une sorte de douleur dans le cœur ». Ainsi, je continue à colliger les données sur les auto-immolations des Tibétains, comme celles-ci –

Retour sur les immolations sur le territoire tibétain. Le 27 février 2009 survint la première, puis le 15 mars 2011 survint la seconde. Par la suite, le nombre d’immolés ne cessa de grimper chaque jour, en de multiples endroits, de sorte que les témoins n’osent pas mettre par écrit le nombre des auto-immolations, car une autre risque de se produire à tout moment.

Du 27 février 2009 au 14 mars 2012, sur le territoire du Tibet, 28 Tibétains se sont immolés et nous savons que 20 d’entre eux ont perdu la vie. Voici une brève description de ces sombres circonstances :

2009 fut l’année de la première auto-immolation : le 27 février 2009, dans le comté Aba de la province du Sichuan.

En décembre 2011 survinrent 12 immolations : 8 dans le comté Aba de la province du Sichuan, 3 dans la préfecture de Daofu Qamdo et de Ganzi de la province du Sichuan, et 1 cas dans la Région autonome du Tibet.

Les auto-immolations de janvier jusqu’au 15 mars 2012 : en janvier 2012, dans le comté d’Aba de la province du Sichuan, 3 cas sont survenus et un autre dans le comté Guoluo de la province du Qinghai. En février 2012, dans le comté d’Aba de la province du Sichuan, 3 autres cas surviennent, 1 autre dans le comté Haixi du Qinghai et deux autres dans le comté de Yushu de la province du Qinghai et le comté d’Aba du Sichuan. En mars 2012, un cas survint dans le comté Maqu de la province du Gansu, 3 cas dans le comté d’Aba de la province du Sichuan, un autre cas à Huangnan de la province du Qinghai.

En janvier 2012, 4 auto-immolés sur le territoire tibétain sont décédés; en janvier 2012, sur les 6 auto-immolés du territoire tibétain, 4 ont perdu leur vie; en mars 2012 (jusqu’au 14), sur 5 auto-immolés du territoire tibétain, 4 sont morts.

Conformément à la géographie traditionnelle tibétaine : 23 en Amdo, 5 en Kham.

Conformément aux divisions administratives chinoises actuelles : 18 immolés dans le comté d’Aba et la préfecture autonome tibétaine Qiang, 1 dans le comté Rangtang; 1 dans la Préfecture autonome tibétaine de Ganzi, 2 dans la Préfecture de Daofu; 1 dans le comté Qamdo de la Région autonome du Tibet, 1 dans le comté de Golog de la province du Qinghai; 1 dans la préfecture autonome tibétaine Yushu de la province du Qinghai; 1 dans la préfecture autonome tibétaine et mongole de Haixi de la province du Qinghai; 1 dans la préfecture autonome tibétaine de Gannan du Gansu; 1 à Huangnan, préfecture autonome tibétaine du comté de Tongren de la province du Qinghai. En bref, cela fait 22 au Sichuan, 1 dans la région autonome du Tibet, 4 dans le Qinghai, 1 dans le Gansu.

23 hommes et 5 femmes. Le plus âgé avait 41 ans, le plus jeune peut-être 17 ans.

Parmi eux, 1 Djougou (Rinpoché, un bouddha vivant), 12 moines et 3 nonnes ordinaires. Parmi ceux-ci, la plupart des moines sont de l’école de Gelugpa, un moine de l’école de Kagyu.

11 d’entre eux sont pasteurs, certains d’entre eux ont quitté leur maison pour devenir moines, mais beaucoup d’entre eux appartiennent aux gens qui furent expulsés des temples par les groupes de travail des autorités locales. Certains sont retournés à la vie séculière, quittant le temple; un d’entre eux était le père de deux enfants, une autre était la mère de trois (ou quatre) enfants.

Il y a également une jeune fille qui étudiant à l’école secondaire.

Parmi les 28 auto-immolés sur le territoire du Tibet, on sait que 20 sont morts, y compris 8 personnes qui sont mortes après avoir été emmenés de force par les soldats et la police, 11 personnes qui se sont sacrifiées sur place, trois d’entre eux dont les restes humains furent emportés par la police militaire, 8 dont les restent furent brûlés dans une cérémonie de crémation par les Tibétains eux-mêmes. Il y a encore 6 personnes qui se trouvent dans les mains des autorités, dont nous savons que deux personnes ont été physiquement handicapées et se trouvent dans des hôpitaux militaires, mais il est interdit à leurs familles de les visiter et de s’en occuper; et quatre personnes dont la situation est inconnue. Deux blessés graves sont restés dans leur monastère, mais leur situation actuelle n’est pas connue.

 La photo suivante fut prise le matin du 14 mars, après l’auto-immolation du moine Jamyang Palden, des centaines de moines du temple de Longwu se sont réunis sur la place Dolma pour prier pour lui. Les Tibétains des villages environnants de la préfecture de Longwu sont également venus prier pour lui : scènes de douleur. Des soldats lourdement armés et la police ont rapidement envahi les rues, encerclé le temple, la situation devint critique. Un grand et célèbre bouddha vivant de l’Amdo, Rinpoché, chef du monastère de Longwu a persuadé les moines et le peuple sur la Place Dolma de se disperser. Mais quand on amena Jamyang Palden de l’hôpital de nouveau au monastère, des milliers de moines et de personnes se sont rassemblés sur la Place Dolma, en criant. Les cadres locaux et les fonctionnaires ont tenté de convaincre les moines et le peuple de se disperser, pour éviter que la police militaire à l’extérieur du temple ne les attaque. . .

Woeser, 14 mars 2012

Publicités
Cet article, publié dans Traduction, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s